J'aimerais simplement.... (ôde à Michel)

Publié le par Banana Strings

Trop de partiels cette semaine (très exactement 22 heures à plancher comme une tarée depuis mardi, si je sais compter), je suis vannée. Résultat : je m'endors comme un bébé après le téléfilm de TF1, quoique non, faut pas exagérer :  je me sens certes réduite intellectuellement parlant, mais pas encore assez pour regarder TF1 de mon plein gré, d'ailleurs ma télé ne capte pas TF1 (enfin je crois).

N'empêche, j'aurais eu une sacrée surprise avec ces fameux partiels. Ce n'est pas le fait que je puisse composer cinq heures durant à partir des notes d'une copine que j'ai lues une fois sur un cours auquel je ne suis pas allée qui m'étonne, mais bien que faire fonctionner mes neurones stimule ma libido.

Incroyable. Je me mets à avoir des pensées terriblement cochonnes alors que tout le monde a le nez collé sur sa feuille, je m'imagine faire une pause-toilettes pour en fait retrouver Lewis qui, ô miracle, m'attend sous l'escalier secret et faire avec lui l'amour façon jupe relevée - pantalons sur les pieds de façon aussi rapide que torride (la rapidité, ça peut avoir du bon des fois), puis revenir incognito écrire ma dissertation. Résultat, je me sens terriblement libidineuse en ce moment et tout plein d'images qui seraient certainement interdites aux moins de 18 ans sur grand écran me viennent à l'esprit.


Ca me rappelle cette fois où, en grosse soirée, Lewis et moi nous nous éclipsons discrètement pour rejoindre aussi sec les toilettes réservées aux hommes. C'est ça qui est formidable, avec les toilettes pour hommes : il n'y a jamais personne au-delà de l'urinoir (jamais de queue chez les hommes, fin et subtil jeu de mots que j'ai relevé sur un blog ce week end), et donc il y a toute la place dont on peut rêver pour laisser libre cours à nos instincts d'amoureux (en l'occurence, on se contentera d'une seule petite cabine). Check liste : toilettes propres, capotes, toi, moi, on peut y aller. Après une opération commando pour vérifier que personne ne nous verrait sortir en même temps d'une cabine de toilettes, nous sommes revenus un peu plus tard parmi nos amis, le sourrire aux lèvres... les naïfs, ils pensaient qu'on était (seulement) allés faire des bisous.

Ou encore cette fois, dans le train... On ne s'était pas vus depuis plusieurs semaines,  et on se retrouve à la gare. Un peu par jeu, on commencer à se chercher, mais l'envie dépasse vite la blague de potaches. Attendre que le contrôleur passe, ou ne pas attendre ? On a fini par aller se poser dans le coin où l'on change les bébés, forcément on avait nettement plus confiance en l'hygiène, et on trouvait ça beaucoup moins glauque, aussi, que les pipi-rooms d'en face.

Ni l'un ni l'autre très à l'aise pour cette première, nous avons tout de même réussi à nous faire plaisir, même si cette fois-là n'est pas à conserver dans nos annales (contrairement à cette récente et fameuse partie de fesses en l'air qu'il faudrait peut-être que je raconte à l'occasion). On était plus stressés qu'autre chose, mais le plus merveilleux (ou presque) ne s'est produit qu'au sortir de notre repaire : alors qu'on regagne discrètement notre wagon, on croise le contrôleur... qui nous grille sur le champ, j'en suis persuadée. Il faut dire qu'on a eu la bonne idée d'aller faire crac-crac dans un coin du train où certes on peut changer bébé, mais où il n'y a franchement rien d'autre à foutre. Pas de wagon-restaurant pour sauver l'honneur. Bref, petite honte et grosse rigolade.

Ah, mon Lewis, reviens-moi vite ! J'ai terriblement envie de faire l'amour en ce moment. Enfin, plus précisément : terriblement envie de faire l'amour avec toi.


Publié dans La vie en vrai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zeuromeo 07/06/2006 23:06

Intéressant tout ça lol j'ai hâte d'apprende la suite bien que moi de mon côté jtrouve pas ça correct ( en effet moi jvois pas le sexe comme un jeu j'suis très conte de fée jvois l'amour autrement en fait et le sex comme fruit de l'amour et pas comme jeu mais bon je comprend ça plait à d'autres hihi) en tout cas ça m'a bien fait rire et comme je te l'ai dit j'attend la suite je me suis inscrit à ta new letter et continue change rien!

Banana Strings 09/06/2006 10:29

B: ah, ah,  mais on peut tout à fait être amoureux ET joueur...

Hell 30/05/2006 20:55

c'est drôle ... Ca me faisait le même effet de plancher en partiels sur la question de l'humanisme à la Renaissance Italienne. Lol ... Moi aussi, j'avais des pensées cochonnes entre l'introduction et le premier chapitre de ma dissertation, en fixant obstinément la reproduction du tableau sur l'écran blanc, dans l'amphithéatre ! Je lançais un regard circulaire sur les étudiants qui faisaient semblants de travailler, et je me demandais si quelqu'un d'autre que moi, avait des pensées salaces. Mais terriblement salaces, hein! La même chose que toi : Je me voyais prise sauvagement, dans le bureau de mon prof à la réputation sulfureuse. Si si!
Et je ne sais pas pourquoi, ça ne faisait que m'exciter tous ces exam'!

Banana Strings 02/06/2006 17:12

B: et dire que bientôt je passe des concours. Ah la la, j'espère que ça va se calmer cette histoire...

Gajulie 22/05/2006 19:12

Ben quoi ? De toute façon avant de les langer, les bébés, il faut les faire !!

Bisous Banana

Banana Strings 02/06/2006 17:11

B: sauf que sous pilule, ça ne marche pas très bien. Pas grave, je m'entraîne ^__^

K 16/05/2006 20:32

Moi j'ai deja offert une barre de chocolat à ma nana dans WoW, je crois qu'elle a bien aimé :)
Et là elle a une glace qui l'attend, toujours dans WoW.
Elle est gâtée, pas de doute.

Banana Strings 02/06/2006 17:11

B: en même temps, entre uncadeau dans WoW et pas de cadeau du tout, je crois que je préfère encore le cadeau virtuel...

K 16/05/2006 00:08

Et pendant que tu penses à lui de cette manière, lui pense à :
- miner du fer pour gagner des po
- acheter des flèches pour ne pas être à court en plein ZG
- farmer des plantes pour faire des popo
- acheter les compos d'un +7 endu sur bottes
etc (désolé pour le jargon wow hein)
C'est beau les couples si unis...
;)

Banana Strings 16/05/2006 07:37

B: va mourir, chacal :)p(et puis il fait tout ça et après il m'offre des cadeaux virtuels. Et le pire c'est que ça me fait plaisir)