L'ami Ricorée

Publié le par Banana Strings

Depuis de longues semaines qui sont maintenant des mois, je travaille comme une dingue. Plus de dimanche, encore moins de week-end. Des grasses mat', j'en ai parfois, mais l'équation "se lever tard x Lui" se révèle trop souvent insoluble.

Et puis, ce dimanche, je n'avais rien à faire. Enfin rien : pas d'obligation obligationnante, aucun couperet sous la gorge, le bonheur surtout après ma journée de samedi, particulièrement éprouvante niveau boulot.

Dimanche matin, je me suis réveillée en douceur. J'ai tripoté silencieusement mon clavier, bien calée au fond du lit (le bonheur du portable) en attendant que Lui se réveille - il s'endort plus tard, et se réveille logiquement après moi.

Il est de ces matinées qui vous évoquent irrémédiablement l'ami Ricorée, pour la douceur de vivre qui s'en dégage. Evidemment, une telle pub à la télé serait rapidement censurée...

Il est vrai que quand je suis sortie de la douche, je n'ai pas eu envie de me rhabiller immédiatement. J'aime l'eau brûlante, le chauffage au maximum dans la salle de bain... je n'avais pas froid.

Je suis revenue dans la chambre. Il a ouvert un oeil - dans ces moments-là, il n'en ouvre qu'un seul à la fois. Ma serviette de bain a glissé, et allez savoir pourquoi, je me suis retrouvée à quatre pattes sur le lit  - je cherchais vraiment quelque chose, mais quoi ?

Tout à coup, il a eu l'air vraiment très réveillé. Ses mains étaient douces, son regard vif, il a remonté la couette sur nous, il est redescendu le long de mon corps pour petit-déjeuner de moi.

Il m'a caressée, et bien plus encore, de mille et une façons, et ce pendant des heures. Cette conjugaison encore inédite expérimentée enfin ce matin-là nous a comblés autant l'un que l'autre : plaisir d'offrir, joie de recevoir, comme on dit. C'est fou comme un dicton un brin désuet peut faire naître en nous des sourires de connivence et des souvenirs qu'on préfère ne pas partager.

Les murs vides de la chambres ont capturé l'écho de ces soupirs...

Ce n'est pas l'ami Ricorée qui m'a réveilllée ce dimanche, mais toute la journée s'est déroulée dans ce cocon enivrant de félicité.

Y'a pas à dire, une bonne partie de jambe en l'air, ça vous met en joie pour la journée.

Publié dans La vie en vrai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alex 24/11/2006 11:22

l'ami du petit déjeuner.
Pour moi c'est le café mais vu sous cet angle, je changerai bien d'avis.

Banana Strings 01/12/2006 15:11

B: ceci dit, je n'aime ni l'un ni l'autre. C'est plutôt le côté réveil câlin qui me plait :)p

Jeannot 24/11/2006 10:09

Bonjour,

Je vous envoie une tonne de courage pour continuer à rafraîchir votre blog que je viens de découvrir et que j'aime bien.

Banana Strings 01/12/2006 15:12

B: roh, ben merci :)

Johanna 24/11/2006 02:10

je passais un peu au hasard, et oh joie, oh bonheur, un article de Banana...et pas des moindres...coquine, câline, mais toujours pas langue de bois, et encore moins sous la couette...bon retour chez toi...(je vais peut être me mettre à la ricorée...)

Banana Strings 01/12/2006 15:11

B: hu hu, as-tu vraiment besoin de ça pour être coquine et câline ? ;)

Gajulie 22/11/2006 19:26

A qui le dis-tu ??
Ouiiinnn, ça me fout le cafard d'un coup...
Bisous Banana, c'est toujours aussi bon... de te lire

Banana Strings 01/12/2006 15:12

B: c'est déjà ça de pris alors :)

Guillaume et Sophie 22/11/2006 18:08

Je vois que l'on ne s'embête pas le matin, mais pour tout t'avouer avec ma charmante Sophie nous sommes des adèptes de ce genre de réveil mais également de cette façon de s'endormir, voir parfois de cette ponctuation entre les rêves !!! Toujours aussi sympa à lire en tout cas !! à bientôt !!!

Banana Strings 01/12/2006 15:13

B: l'un n'empêche pas l'autre, effectivement (et heureusement) ;)